Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Baboo affronte de nouvelles turbulences et lance un plan de restructuration - aux contours encore flous - qui pourrait préluder à d'autres mesures. La compagnie aérienne genevoise, toujours en panne de rentabilité, va dans un premier temps réduire ses effectifs et son offre.
"Nous envisageons différentes possibilités pour Baboo et aucune opportunité n'est écartée", prévient son patron Mark Darby, cité dans le communiqué. En attendant, la compagnie va réduire sa taille, se concentrer sur ses lignes les plus rentables afin de tenter d'améliorer les remplissages et mieux contrôler les coûts, annonce M. Darby, qui a succédé en avril à Jacques Bankir à la tête de l'entreprise.
"Malgré une croissance soutenue depuis plus de deux ans et des résultats en constante augmentation, Baboo n'a pas encore atteint la rentabilité", explique la compagnie. Baboo ajoute que tant la stratégie d'alliances développée depuis 2008 et l'adaptation de son action commerciale "n'ont pas suffi à afficher des chiffres noirs".
La compagnie aérienne invoque également le contexte difficile qu'elle a dû affronter, à l'instar d'une grande partie du secteur aérien, à savoir la hausse des prix du kérosène et les répercussions économiques de l'éruption du volcan islandais, cumulés à un hiver rude du début d'année.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS