Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'envie de raclette a été plus forte que la chaleur l'an dernier. Les membres de l'association Raclette Suisse ont produit davantage de fromage que l'année précédente (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Sec et chaud, l'été 2015 n'a pas tempéré les envies de raclette. Les producteurs suisses ont augmenté leur production d'environ 7% l'an dernier.

La production 2015 de fromage à raclette a atteint 13'629 tonnes, 931 de plus qu'une année auparavant. La demande des ménages a progressé de 1,6%, soit 145 tonnes, a communiqué mardi l'association Raclette Suisse.

Les conditions cadres n'étaient pourtant guère favorables. L'année a enregistré des températures records, le taux de change entre le franc et l'euro a provoqué une augmentation du tourisme d'achat, la concurrence s'est intensifiée avec l'excédent de l'offre de produits laitiers suite à l'embargo russe. La progression "est d'autant plus remarquable", écrit Raclette Suisse.

Le comité de Raclette Suisse a réagi rapidement à ces défis. La stratégie publicitaire a été adaptée en jouant davantage sur les atouts émotionnels. Le placement de produit, dans le film "Heidi" et les spots télévisés qui en sont dérivés, ont contribué à l'évolution favorable.

L'association fondée en 1994 réunit seize producteurs de fromage à raclette. Depuis sa création, la production des membres a passé de 8943 à 13'629 tonnes, soit une progression de 52%.

ATS