Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Baden AG - Au moins 785 cas d'abus d'enfants ont été recensés dans les cliniques pédiatriques suisses en 2009. Dans 80% des cas, l'abuseur est un membre de la famille. Plus de la moité des victimes ont moins de 6 ans.
Ces chiffres sont tirés d'une statistique réalisée auprès des 14 plus importantes institutions pédiatriques du pays, a indiqué la Société suisse de pédiatrie. On diagnostique quatre fois plus de cas d'abus que de nouveaux cas de cancers chez les enfants. Sur les 785 abus recensés en 2009, 229 (29,2% de l'ensemble des cas) étaient des violences physiques, 219 (27,8%) des abus sexuels, 213 (27,2%) des négligences et 121 (15,4%) des abus psychiques.
Dans 48% des cas, un traitement stationnaire a été nécessaire.
Sur les 785 enfants, 322 étaient des garçons (41%) et 461 des filles. Les victimes d'abus sexuels sont des filles dans 75,4% des cas. Plus de la moitié des enfants abusés ont moins de 6 ans, près de 20% ont moins d'un an.
Dans 619 cas (79,2%), l'abuseur est un membre de la famille et dans 111 (14,1%) une connaissance. Dans 53 cas seulement (6,7%), l'auteur est un inconnu. Dans 89,5% des cas, l'agresseur a plus de 18 ans et c'est le plus souvent un homme (environ 60%).
La Société suisse de pédiatrie veut améliorer sa statistique pour 2010. De ce fait, le nombre de cas va certainement être plus élevé qu'en 2009, a estimé le docteur Markus Wopmann, médecin-chef de la clinique pédiatrique de l'hôpital cantonal à Baden (AG).
Toutes les cliniques pédiatriques du Tessin ont fourni leurs chiffres. En Suisse alémanique, seules deux établissements n'ont pas donné de renseignements. En Suisse romande, le canton de Genève a été le seul à livrer des statistiques.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS