Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une énorme marée humaine a envahi jeudi soir le centre de Madrid lors d'une manifestation contre le nouveau plan de rigueur du gouvernement espagnol, ont rapporté des journalistes sur place. Les syndicats avaient appelé à manifester dans 80 villes du pays.

Les rassemblements étaient prévus sous le mot d'ordre "Ils veulent ruiner le pays. Il faut l'empêcher", contre ce plan qui prévoit notamment une hausse de la TVA et des coupes dans la fonction publique.

"Mains en l'air, c'est un hold-up", hurlait la foule immobile, noyée dans une forêt de drapeaux multicolores, qui a envahi les grandes avenues du centre de la ville, sans pouvoir bouger.

"Si tu veux gagner, lutte sans relâche", "Rajoy nous vole", "Je veux un Noël", proclamaient de petites pancartes. D'autres portaient ce seul mot "NO" illustré d'une paire de ciseaux, symbole de ces nouvelles coupes budgétaires qui ont déclenché la colère de tout le pays.

Car le malaise des Espagnols, déjà soumis à de lourds sacrifices dans un pays en récession, étranglés par un chômage de près de 25%, est monté d'un cran face à ce nouveau tour de vis.

Le plan annoncé le 11 juillet par le chef du gouvernement conservateur, Mariano Rajoy, pour répondre aux exigences de Bruxelles, prévoit 65 milliards d'euros d'économies jusqu'en 2014, via notamment une hausse de la TVA, la suppression cette année de la prime de Noël pour les fonctionnaires, équivalente à un mois de salaire, et une baisse des indemnités chômage.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS