Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Le Ministère public de la Confédération (MPC) a ouvert une enquête contre le président du MCG Eric Stauffer. Il exige la suppression de toute référence au colonel Kadhafi et à la Libye sur l'affiche du parti pour la votation du 28 novembre sur le renvoi des criminels étrangers.
Le MPC mène depuis vendredi une enquête de police judiciaire pour présomption d'outrages à un Etat étranger, a indiqué lundi à l'ATS sa porte-parole Jeannette Balmer, confirmant une information du Mouvement Citoyens genevois (MCG). Le Conseil d'Etat genevois a dénoncé l'auteur de l'affiche, le président du parti, au MPC ainsi qu'au Parquet genevois.
Le Conseil fédéral autorisera ou non la poursuite de ce type d'infraction si le gouvernement de l'Etat étranger concerné, en l'occurrence la Libye, le demande. En attendant sa décision, des mesures conservatoires sont prises: la référence doit être supprimée et les affiches diffusées sans modification seront séquestrées provisoirement, comme l'indique le courrier du MPC rendu public par le MCG.
Encore une semaineL'affiche incriminée, qui n'est pas encore placardée sur les murs du canton, reproduit les bulletins quotidiens des arrestations de la police genevoise avec le slogan "la vérité qu'on vous cache". En bas à droite de l'affiche, figure une petite photographie du chef de l'Etat libyen avec la mention "il veut détruire la Suisse". Le MCG milite ainsi pour "l'expulsion des criminels".
La campagne d'affichage doit commencer le 1er novembre, a expliqué à l'ATS Eric Stauffer. Le MCG a déposé lundi deux recours, l'un auprès du Tribunal pénal fédéral et l'autre auprès du Tribunal administratif de Genève. "Il reste encore une semaine pour que les deux autorités judiciaires se prononcent", a souligné M. Stauffer.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS