Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bernhard Burgener est davantage sous les projecteurs depuis qu'il est président du FC Bâle (archives).

(sda-ats)

Le bras de fer autour de la société allemande Constantin Medien continue. Le Ministère public de Munich a ouvert une enquête préliminaire contre l'entrepreneur de médias et nouveau président du FC Bâle Bernhard Burgener.

L'enquête préliminaire a été ouverte suite à une plainte déposé fin avril par un avocat représentant Constantin Medien. Celle-ci portait sur des soupçons d'abus de confiance, de délit d'initié et d'autres infractions, a indiqué à l'ats Hildegard Bäumler-Hösl, porte-parole du Ministère public de Munich, revenant sur une information parue mercredi dans l'édition en ligne de la Handelszeitung.

Mme Bäumler-Hösl précise qu'aucune enquête n'a toutefois été ouverte contre M. Burgener. Une telle procédure est uniquement entamée en cas de preuve.

La présomption d'innocence prévaut pour les personnes citées, note encore Mme Bäumler-Hösl. Elle indique que la plainte est en lien avec les litiges entre Constantin Medien et les sociétés de M. Burgener en Suisse, Highlight Communications et Highlight Event and Entertainment.

Conflit sur la stratégie

Une lutte acharnée fait rage au sein de Constantin Medien concernant la stratégie du groupe. Le président Hahn veut que l'entreprise se concentre sur le segment "Sport" ainsi que sur le marketing dans les domaines sportifs et événementiels. Le secteur cinématographique, regroupé dans la filiale Constantin Film, devrait selon lui être vendu.

Bernhard Burgener, qui occupe une place centrale dans l'entreprise en tant que patron de la filiale Highlight Communications, s'oppose à cette stratégie. Il est comme Dieter Hahn un grand actionnaire de la holding Constantin Medien.

Avec des démarches juridiques et une augmentation de capital de Highlight, Bernhard Burgener a réduit ces dernières semaines l'influence de Dieter Hahn sur l'importante filiale à laquelle appartient la division cinématographique.

Bernhard Burgener répond

Contacté par l'ats, Constantin Medien n'a pas voulu s'exprimer sur le sujet, se référant à la procédure en cours.

Bernhard Burgener a lui fortement critiqué le groupe de médias: "Depuis quelques semaines, la campagne contre moi prend des formes de plus en plus bizarres. Des rumeurs abstruses sont lancées, des plaintes sont déposées. J'ai arrêté de compter le nombre d'attaques infondées qui ont eu lieu ces derniers mois", a-t-il écrit à l'ats.

"Je compte cependant nos succès dans les procédures essentielles. Nous avons gagné toutes les procédures importantes", a-t-il ajouté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS