Navigation

Enquête russe: Giuliani met en garde le procureur spécial américain

Rudolph Giuliani a rejoint l'équipe de défense du président Donald Trump, à droite, au mois d'avril (archives). KEYSTONE/AP/CAROLYN KASTER sda-ats
Ce contenu a été publié le 03 juin 2018 - 04:35
(Keystone-ATS)

Rudolph Giuliani, qui appartient à l'équipe de défense de Donald Trump, a mis en garde samedi le procureur spécial Robert Mueller s'il se risquait à citer le président américain à comparaître. "Nous irons devant les tribunaux", a-t-il dit sur la chaîne télévisée ABC.

Nommé procureur spécial en mai 2017 quelques jours après le limogeage du directeur du FBI James Comey, Robert Mueller enquête sur une éventuelle collusion entre son entourage politique et la Russie lors de la campagne présidentielle de 2016. Il tente également de vérifier si le président a illégalement tenté de faire obstruction à l'enquête.

Donald Trump, qui dément toute collusion, a qualifié l'enquête de Robert Mueller de "chasse aux sorcières" à de multiples reprises et a demandé qu'il y soit mis fin.

Un an après son ouverture, le 17 mai 2017, l'enquête du procureur spécial touche le premier cercle du milliardaire new-yorkais. De nombreux proches et collaborateurs ont été interrogés, et quatre d'entre eux ont été inculpés pour des délits financiers ou autres, qui ne sont pas directement liés à une éventuelle collusion.

Jusqu'ici, aucune preuve concrète d'une collaboration entre l'équipe de M. Trump et le gouvernement russe n'a été démontrée.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.