Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

St-Gall - L'homme soupçonné d'avoir tué l'enseignant de sa fille en 1999 dans une école st-galloise a été arrêté une nouvelle fois au Kosovo. Le gouvernement du petit pays des Balkans doit désormais se prononcer sur son extradition vers la Suisse.
Le père de famille âgé de 52 ans était sous le coup d'un mandat d'arrêt international. Il a fui dans son pays natal après avoir abattu sa victime. Il y est alors arrêté une première fois et avoue les faits. La justice de l'ancienne province serbe le condamne en 2000 à quatre ans de réclusion pour meurtre. L'homme sort toutefois de prison deux ans plus tard, avant de disparaître dans la nature.
En 2005, le Ministère public st-gallois dépose une demande d'extradition. Le suspect est arrêté une deuxième fois en 2007. Mais la Cour suprême du Kosovo, alors province serbe administrée par l'ONU, refuse en mars 2008 de l'extrader vers la Suisse car il était citoyen serbe au moment des faits. L'homme est donc libéré quelques mois plus tard et redisparaît.
"Nous sommes confiants que le meurtrier présumé sera livré à la Suisse", a déclaré le porte-parole de l'Office fédéral de la justice. La justice st-galloise entend juger le père de famille pour le meurtre de l'enseignant et des abus sexuels sur sa fille.
Âgée de 14 ans au moment des faits, cette dernière s'était confiée à son maître de classe. Elle vit aujourd'hui sous une nouvelle identité en Suisse, dans un lieu inconnu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS