Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Aarau - La noyade d'un élève de 7 ans en plein cours de natation à Brugg (AG) en 2007 ne restera pas sans conséquences pour sa maîtresse de classe. L'enseignante de 32 ans a été condamnée à une peine de 120 jours amende à 120 francs avec sursis pour homicide par négligence.
A l'issue d'un procès en deuxième instance à huis clos, la Cour suprême argovienne a révisé le jugement rendu en janvier dernier par le Tribunal de district de Brugg. Ce dernier avait acquitté la jeune femme. Le ministère public avait alors fait appel, estimant que l'accusée n'avait pas respecté son devoir de surveillance.
Les juges cantonaux ont suivi en partie le raisonnement du procureur. Ils n'ont toutefois pas été aussi loin que son réquisitoire qui demandait une peine de 180 jours-amende à 130 francs.
L'affaire remontera cependant jusqu'au Tribunal fédéral. L'avocat de la prévenue, qui plaidait l'acquittement, a en effet indiqué vendredi à l'ATS qu'il ferait appel de ce nouveau verdict rendu en septembre. Il confirmait une information révélée par le journal de l'association des enseignants argoviens et soleurois.
Les faits remontent à août 2007. Le corps inanimé d'un garçon de 7 ans a alors été découvert dans le bassin de la piscine, alors que l'enseignante donnait un cours à 13 élèves. L'enfant est décédé un jour plus tard à l'hôpital.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS