Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - L'entrée en vigueur de la Convention interdisant les armes à sous-munitions est un moment historique et devrait mettre fin à des décennies de souffrances, a affirmé le président du CICR Jakob Kellenberger. Le traité signé en 2008 à Oslo entre en vigueur dimanche.
La Convention interdit l'emploi, la production, le stockage et le transfert des armes à sous-munition. A compter du 1er août, les dispositions du traité seront contraignantes pour 30 Etats. Comme 106 autres Etats, la Suisse l'a signé, mais devrait le ratifier seulement fin 2011.
Les bombes à sous-munitions sont larguées par voie aérienne ou tirées par voie terrestre. Le conteneur s'ouvre dans les airs et éjecte les sous-munitions qui se dispersent sur de larges zones. De 5 à 40% des sous-munitions n'explosent pas au contact du sol et peuvent rester actives pendant des années.
Les Etats parties s'engagent à éliminer leurs stocks dans un délai de huit ans et à décontaminer leur territoire dans un délai de dix ans.
Thomas Nash de la coalition anti-sous-munitions a indiqué qu'en moyenne 300 personnes sont tuées ou blessées chaque année au Laos, 30 ans après la fin du conflit. Dans le sud du Liban, après l'attaque israélienne en août 2006, trois victimes ont été recensées chaque jour pendant trois mois. Un enfant libanais a encore été sérieusement blessé dimanche dernier par une sous-munition israélienne, a-t-il dit.
L'ONU appelle le plus grand nombre possible d'Etats à se joindre au traité. Interrogés sur le refus des grands pays, comme les Etats-Unis, la Russie et la Chine, de signer le traité d'Oslo, Thomas Nash et Peter Herby ont souligné que l'utilisation des sous-munitions est stigmatisée.
Les Etats-Unis ont les plus grands stocks de sous-munitions, environ 800 millions. La Grande-Bretagne et l'Allemagne ont chacun 50 millions de sous-munitions.
La Chine, la Russie, Israël et le Japon ont également des stocks importants, mais leur taille est inconnue. Au total, 87 pays ont des stocks et 34 pays sont contaminés dans le monde. Dix-sept pays sont suspectés de produire encore des sous-munitions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS