Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Norvège demande une entraide judiciaire de la Suisse dans le cadre de son enquête sur l'extrémiste Anders Behring Breivik, auteur de la fusillade et attentat à la bombe du 22 juillet. Elle demande à la Confédération qu'elle auditionne un témoin dans le canton de Fribourg.

La Suisse est arrivée à la conclusion que la requête norvégienne du 23 septembre correspond aux exigences formelles, a déclaré à l'ats Ingrid Ryser, porte-parole de l'Office fédéral de la justice, confirmant un article de la "NZZ am Sonntag". L'office a donc délégué le cas au Ministère public de la Confédération.

Anders Behring Breivik a reconnu être l'auteur de deux attaques le 22 juillet qui ont fait 77 morts au total. Se disant en guerre contre l'islam et le multiculturalisme, l'homme de 32 ans a fait exploser une bombe près du siège du gouvernement à Oslo et puis a ouvert le feu sur des centaines de jeunes travaillistes réunis en camp d'été sur l'île d'Utoeya, non loin de la capitale.

Peu après, le Service de renseignement de la Confédération avait mis sous surveillance en Suisse une dizaine de personnes qui s'étaient manifestées sur Internet en adressant des louanges à l'idéologie véhiculée par le manifeste de 1500 pages écrit par Anders Behring Breivik.

ATS