Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L’instruction se poursuit afin de déterminer les différentes pratiques des entreprises de pompes funèbres dénoncées et d'établir si des infractions ont été commises (photo symbolique).

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

Le Ministère public jurassien a ouvert une instruction pour atteinte à la paix des morts et escroquerie, ainsi qu'il le communique mercredi. Plusieurs entreprises de pompes funèbres actives dans le Jura sont sous enquête.

Une dénonciation a été déposée à la police début 2016, concernant plusieurs entreprises de pompes funèbres jurassiennes dont les pratiques sont contestées, comme le révèle L'Illustré mercredi.

La police judiciaire et le Ministère public ont mené plusieurs auditions et perquisitionné le crématoire de La Chaux-de-Fonds. Une partie des documents concernant les défunts jurassiens ont été saisis, indique le Ministère public.

Il est notamment apparu qu'à l'issue de cérémonies, le défunt n'était pas conduit le jour même au crématoire mais déposé dans un local annexe du funérarium. L'instruction a également permis d'établir qu'à plusieurs reprises, les entreprises de pompes funèbres ont conduit des défunts à La Chaux-de-Fonds dans le même véhicule.

Il ressort toutefois de l'enquête que le crématoire de La Chaux-de-Fonds est géré avec rigueur, relève le communiqué du Ministère public.

Il s'agit désormais d'établir dans quelle mesure ces faits sont pénalement répréhensibles, indique la procureure Laurie Roth, la jurisprudence n'étant guère abondante en la matière.

ATS