Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des fibres d'amiante ont été découvertes dans le dépôt du Musée d'histoire de Thurgovie, à Frauenfeld. Les 35'000 objets qui s'y trouvent devront être nettoyés.

Musée d'histoire de Thurgovie

(sda-ats)

Le dépôt du Musée d'histoire de Thurgovie est contaminé par de l'amiante. Environ 35'000 objets devront être nettoyés manuellement. Le travail s'annonce délicat et coûteux.

La plupart des objets contaminés se trouvent depuis 25 ans dans un bâtiment de Frauenfeld appartenant la compagnie d'assurances AXA Vie. Des fibres d'amiante, une substance cancérigène, ont été découvertes lors de travaux.

Au total, 35'000 peintures, textiles et autres objets historiques doivent maintenant être nettoyés pour les débarrasser des fibres d'amiante. "Il n'y a probablement jamais eu en Suisse un désamiantage aussi particulier", a déclaré à Keystone-ATS le chef de l'office cantonal des bâtiments Erol Doguoglu.

Concept de nettoyage

Afin d'éviter d'endommager les pièces, il faudra évaluer pour chaque objet la meilleure façon de le nettoyer. Des restaurateurs et des spécialistes du désamiantage ont été mandatés pour élaborer un concept de nettoyage. Il devrait être présenté dans le courant de l'automne.

Il serait top fastidieux et trop coûteux de tester chaque objet pour déterminer ceux qui sont contaminés. Toutes les pièces dans le dépôt seront donc probablement nettoyées. Le coût de l'opération n'est pas encore connu. "Nous devons attendre le rapport des spécialistes", précise Erol Doguoglu.

Facture

Des négociations sont en cours pour savoir qui payera la facture du désamiantage. Le canton va tout faire pour que ce ne soit pas les contribuables, souligne le chef de l'office des bâtiments.

L'amiante a été découvert en février. Les services cantonaux travaillant à l'intérieur du bâtiment ont été déménagés à Felben (TG).

Dans un premier temps, le canton a déclaré qu'il n'y avait aucun risque pour la santé. Cette affirmation a toutefois été relativisée par des médecins du travail qui estiment que le risque est relativement faible. Il ne peut pas être totalement écarté pour les personnes ayant travaillé de nombreuses années dans le dépôt et les archives situés au sous-sol.

Les maladies liées à l'amiante peuvent se déclarer des décennies après le contact avec les fibres. Les collaborateurs qui le souhaitent peuvent s'annoncer à la Suva, a indiqué Erol Doguoglu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS