Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

EOS Holding, Groupe E et la ville de Lausanne achètent 44 éoliennes en France. Ces hélices produiront 203 millions de kilowattheures (kWh) par an, soit la consommation annuelle moyenne de 50'000 ménages. L'investissement avoisine les 144 millions de francs.

Les huit parcs éoliens sont situés dans le centre, l'ouest et le nord de la France, plus précisément en Champagne-Ardenne, Poitou-Charentes et Picardie. Avec ce projet HAWA, EOS Holding (EOSH) devient un des premiers producteurs suisses d'électricité issue du vent et se place au 12 ou 13e rang européen.

Deuxième énergie renouvelable

EOSH a rappelé que l'éolien s'impose de plus en plus comme la deuxième énergie renouvelable en Europe, juste derrière l'hydraulique. Cette acquisition s'inscrit parfaitement dans les grandes lignes de la stratégie énergétique du Conseil fédéral.

Deux actionnaires d'EOSH ont participé directement à cet investissement: le groupe E prend 66% du capital du parc des Grandes Chapelles (6 éoliennes), en Champagne-Ardenne. La ville de Lausanne, par l'intermédiaire de sa société SI-REN, acquiert 51% du capital du parc Monts Bergerons I (5 éoliennes), en Picardie.

Ces acquisitions permettent aux partenaires d'augmenter leur production propre tout en développant leur expérience dans le domaine de l'énergie éolienne. Le groupe fribourgo-neuchâtelois possède déjà des participations à l'étranger. Pour Lausanne, c'est une première pour un montant de l'ordre de deux millions d'euros.

Projets locaux pas abandonnés

"Ces achats de parcs éoliens à l'étranger ne signifient pas que nous allons abandonner nos projets en Suisse", a expliqué Alain Sapin, directeur Energie du groupe E. "Il faut admettre que nous nous heurtons ici à des difficultés, et que nous n'avons pas vraiment de soutien politique", a-t-il observé.

"Nous sommes très contents de pourvoir bénéficier de cette ouverture vers l'étranger, mais cela ne signifie pas l'abandon des projets locaux. Au contraire, cela renforce notre détermination", a ajouté Jean-Yves Pidoux, municipal lausannois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS