Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quito - L'un des deux mineurs équatoriens retrouvés morts mercredi, après six jours d'excavations pour tenter de les sauver suite à un éboulement, est décédé seulement deux heures avant l'arrivée des secours. Le rapport d'autopsie consulté par l'AFP le révèle.
Angel Vera, âgé de 29 ans, est mort deux heures trente avant que soit pratiqué l'examen sur son corps, découvert mercredi soir dans la mine de Casa Negra, à Portovelo. Le deuxième homme, Pedro Mendoza, 28 ans, a péri 30 heures avant l'arrivée des secours. Pour les deux, la mort a été entraînée par une asphyxie, faute d'oxygène.
Mercredi soir, après six jours de recherches ininterrompues par quelque 80 employés de la mine qui se relayaient pour dégager les décombres, un nouvel éboulement avait retardé l'avancée des secours, un délai sans doute fatal pour Angel Vera.
Deux autres employés de la mine avaient été retrouvés morts dès samedi, au lendemain de l'éboulement qui les avait bloqués le 15 octobre au cinquième niveau sous terre de cette mine d'or et d'argent, la plus ancienne d'Equateur.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS