Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse a cueilli comme un fruit mûr sa première victoire en 2016. Elle s'est imposée 2-1 au Cornaredo devant la Moldavie lors de son dernier match de préparation avant l'Euro.

Battue par l'Eire (1-0), la Bosnie-Herzégovine (2-0) et la Belgique (2-1) cette année, la sélection de Vladimir Petkovic a su faire face à l'urgence du résultat. A huit jours du choc contre l'Albanie à Lens dans un premier match de l'Euro 2016 dont personne ne peut ignorer l'importance, elle a forcé la décision sur une réussite d'Admir Mehmedi à la 75e minute.

Même si tout ne fut pas parfait à Lugano, ce match amical n'a pas de loin été inutile. Il a permis aux joueurs de faire le plein de confiance, de valider le travail effectué depuis quinze jours au Tessin. Il a, surtout, conforté Vladimir Petkovic dans ses choix. Le "Mister" a trouvé son équipe pour l'Euro.

Avec von Bergen - qui honorait sa cinquantième sélection - pour Djourou, touché au mollet jeudi à l'entraînement et ménagé par pure précaution, et Bürki dans la cage pour Sommer, la Suisse a entamé cette rencontre de la plus belle des manières. Après moins de deux minutes de jeu, Dzemaili aurait, en effet, pu marquer sur une volée à la réception d'un centre de Shaqiri. Dix minutes plus tard, le joueur de la Genoa, buteur samedi dernier à Genève, était plus heureux. Sur une très belle ouverture de Schär, sa tête lobait le gardien Namasco. Le ballon touchait la transversale avant de rebondir sur la nuque du portier moldave pour finir sa course au fond du filet.

Après l'heure de jeu, Vladimir Petkovic, soucieux de ménager ses hommes, ordonnait à Embolo, Lichtsteiner et à Rodriguez de rentrer aux vestiaires. Les trois hommes l'ont fait avec le sentiment légitime du devoir accompli. Seulement, la belle ambiance qui montait de plus en plus dans les gradins du Cornaredo s'éteignait d'un coup. A la 69e, Ginsari armait une frappe que Bürki ne pouvait qu'effleurer. Une frappe splendide armée par le joueur de Sherif Tirsapol devant von Bergen et Moubandje.

La Suisse n'aura toutefois douté que six minutes. A la 75e, Mehmedi signait le 2-1 à la conclusion d'une action amenée par Dzemaili, le meilleur Suisse sur le terrain, et Tarashaj. Ce but , son quatrième "seulement" en 42 sélections, tombait à pic pour Mehmedi.

ATS