Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La chance presque insolente qui accompagne l'équipe de Suisse depuis une décennie lors des différents tirages au sort sera-t-elle toujours de mise ce soir à Paris ?

Vladimir Petkovic l'espère forcément à l'heure de la composition des six groupes de l'Euro 2016. Au Palais des Congrès, la Suisse figurera dans le deuxième chapeau. Si la chance est toujours de son côté, elle peut rêver d'un groupe "idéal" avec le Portugal (chapeau 1), la Hongrie (chapeau 3) et l'Irlande du Nord (chapeau 4). Face à de tels adversaires, la qualification pour les huitièmes de finale ne sera pas extrêmement ardue à obtenir. On rappellera que seules huit des vingt-quatre équipes en lice seront éliminées à l'issue de la phase de poules. Pour se qualifier, il conviendra de prendre l'une des deux premières places du groupe ou de se classer parmi les quatre meilleurs troisièmes.

Ce tirage au sort peut toutefois être cruel pour l'équipe de Suisse. Elle pourrait en effet se retrouver dans le même groupe que l'Allemagne (1), la Pologne (3) et l'Islande (4). Avec le champion du monde en titre, des Polonais en plein renouveau et des Islandais qui ont survolé les débats lors du tour préliminaire, la tâche proposée aux Suisses ne serait pas évidente à remplir.

Ce tirage offrira, peut-être, de "belles" retrouvailles pour l'équipe de Suisse. On songe à l'Espagne (chapeau 1), qu'elle n'a plus affrontée depuis la mémorable victoire de Durban (1-0) le 16 juin 2010 en Coupe du monde. A la France (1) aussi, qui avait humilié la formation d'Ottmar Hitzfeld lors du dernier Mondial au Brésil. A l'Albanie (4) enfin, qui fut l'adversaire de la Suisse lors du tour préliminaire de la Coupe du monde 2014.

Une telle affiche s'apparenterait à un véritable déchirement pour Granit Xhaka, qui retrouverait dans le camp de l'équipe pour lequel son coeur bat très fort son frère aîné Taulent. Même s'il se refuse à émettre des préférences pour ce tirage au sort, Vladimir Petkovic doit secrètement espérer que la Suisse ne croisera pas le chemin de l'Albanie. Un match que Valon Behrami et Xherdan Shaqiri n'aimeraient pas non plus devoir livrer.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS