Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sous la houlette de son nouveau patron Borje Ekholm, le groupe Ericsson fait l'objet d'une cure d'amaigrissement sans précédent, avec déjà plus de 20'000 emplois passés à la trappe. (archives)

KEYSTONE/EPA TT NEWS AGENCY/PONTUS LUNDAHL

(sda-ats)

L'équipementier en télécoms Ericsson a vu ses mesures de restructuration de nouveau porter ses fruits au deuxième trimestre avec des marges en progression continue malgré une conjoncture adverse qui pèse sur ses revenus, a-t-il indiqué mercredi.

La perte nette a quadruplé en avril-juin sur un an, à 1,8 milliard de couronnes suédoises (203,4 millions de francs) et le chiffre d'affaires s'est contracté de 1% à 49,8 milliards.

En revanche la marge brute hors coûts de restructurations s'est hissée à 36,7%, contre 30,9% un an plus tôt et 34,8% attendus par les analystes, "essentiellement portée par des réductions de coûts".

Aux prises avec une rentabilité en berne en raison de lourdes charges opérationnelles alors que son carnet de commandes s'étiolait, Ericsson a lancé au deuxième trimestre 2017 un plan de restructuration de 10 milliards de couronnes ayant entraîné la suppression de 20'500 emplois.

Et la cure d'amaigrissement va se poursuivre.

"Bien que le programme de réduction des coûts soit achevé, notre estimation d'un niveau de charges de restructuration compris entre 5 et 7 milliards sur l'exercice reste valable car l'effort d'efficacité continue", a prévenu le PDG Börje Ekholm dans le rapport intermédiaire.

Les mesures qu'il a engagées dès son arrivée aux commandes d'Ericsson en janvier de l'an dernier en remplacement de Hans Vestberg ont permis de raffermir le cours du titre pour le moins malmené les années passées.

L'action, qui a clôturé mardi à plus de 67 couronnes, a ainsi bondi de 50% depuis octobre 2017.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS