Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le volcan Manaro entre régulièrement en éruption (archives).

KEYSTONE/AP DEPT OF GEOLOGY, MINES AND WATER/MORRIS HARRISON

(sda-ats)

Les autorités du Vanuatu ont décrété l'état d'urgence sur l'île d'Ambae, en raison du regain d'activité de son volcan qui crache des cendres dans l'atmosphère. Elles ont également ordonné l'évacuation obligatoire de tous les habitants.

Le volcan Manaro est entré en activité en septembre dernier, mais celle-ci s'est renforcée au cours de la semaine passée, avec une série d'éruptions qui ont envoyé une colonne de cendres à 12 kilomètres d'altitude.

Selon l'observatoire de prévention des risques géologiques du Vanuatu, le volcan présente "un danger direct pour la sécurité et la vie". Il a demandé aux personnes de rester à trois kilomètres du cratère.

D'après la Croix-Rouge, l'île de l'océan Pacifique est recouverte par un épais nuage de cendres; les récoltes sont ensevelies et la visibilité est inférieure à deux mètres par endroits. Le gouvernement a donc décidé d'évacuer la population et d'imposer l'état d'urgence, a indiqué le ministère des affaires étrangères.

L'archipel aux 80 îles compte 270'000 habitants. Condominium franco-britannique jusqu'à son indépendance en 1980, le Vanuatu est l'un des pays les plus pauvres de la planète. Il se situe sur la "ceinture de feu" du Pacifique où la collision de plaques tectoniques provoque de fréquents tremblements de terre et une importante activité volcanique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS