Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les autorités indonésiennes ont rouvert samedi l'aéroport de l'île touristique de Bali. Il avait été fermé deux jours suite à l'éruption du volcan Raung.

L'heure exacte de la reprise des vols n'était pas encore connue samedi matin à l'aéroport international Ngurah Rai, alors que des milliers de vacanciers restaient bloqués depuis l'arrivée des cendres volcaniques, jeudi. La situation a été jugée "dégagée" et "l'aéroport est maintenant ouvert à Bali", a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère des Transports, J. A. Barata.

Deux terminaux nationaux situés sur l'île voisine de Java, plus proche du mont Raung, restaient fermés, selon ce porte-parole.

La compagnie indonésienne Garuda a annoncé l'annulation de 31 vols samedi, alors qu'Air Asia en annule ou en reporte une dizaine. Dans la journée de vendredi, 330 vols avaient été annulés, provoquant des scènes de chaos dans le terminal.

Deux aéroports, y compris un terminal international, avaient déjà rouvert vendredi sur l'île voisine de Lombok. Le trafic aérien est régulièrement perturbé par des éruptions en Indonésie, un pays situé dans une zone d'intense activité sismique et qui compte le plus grand nombre de volcans au monde.

Le niveau d'alerte du mont Raung, un volcan culminant à quelque 3300 mètres d'altitude, a été augmenté d'un cran, juste avant le niveau d'alerte le plus élevé, à la fin du mois de juin. Le volcan avait alors commencé à cracher de la lave et des nuages de cendres.

ATS