Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les habitants proches du Kusatsu-Shirane ont été appelés à rester à l'intérieur des maisons.

KEYSTONE/AP Kyodo News/SUO TAKEKUMA

(sda-ats)

Au moins une personne est morte et quinze autres ont été blessées mardi après l'éruption d'un volcan, qui a déclenché une avalanche près d'une station de ski dans le centre du Japon. Des pierres projetées par l'éruption volcanique se sont abattues sur des skieurs.

Un membre des Forces d'autodéfense, nom de l'armée nippone, "est mort après avoir été emporté par une avalanche" alors qu'il participait à un entraînement, a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère de la Défense. Cinq autres soldats ont été blessés.

Dix autres personnes ont par ailleurs été blessées, dont cinq gravement, selon les pompiers. Parmi elles, quatre occupants d'une cabine téléphérique ont reçu des bris de verre. Des informations avaient auparavant fait état d'une personne disparue, mais elles ont été démenties par la suite.

D'après les autorités locales, 78 personnes étaient bloquées en haut, en raison de l'arrêt du téléphérique suite à une coupure de courant. Huit d'entre elles avaient pu être secourues en début d'après-midi, selon la chaîne publique NHK.

Epaisse fumée noire

Le mont Kusatsu-Shirane, un volcan de 2160 mètres de haut, semble être entré en éruption mardi, a dit l'agence météorologique japonaise, qui a détecté "une légère activité volcanique". Elle a appelé les habitants des alentours à ne pas s'approcher du mont.

Des images télévisées montraient une épaisse fumée noire mêlée de pierres s'échappant du volcan aux pentes enneigées. Il y a 110 volcans en activité au Japon, dont 47 sont surveillés en permanence.

Situé en plein sur la ceinture de feu du Pacifique, le Japon est régulièrement secoué par des tremblements de terre et des éruptions, parfois mortelles, de ses nombreux volcans.

Le 27 septembre 2014, l'éruption surprise du Mont Otake, dans la préfecture de Nagano (centre), avait été la plus meurtrière depuis près de 90 ans. Une soixantaine de personnes étaient mortes dans cette zone prisée des randonneurs et connue pour ses spectaculaires couleurs d'automne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS