Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les policiers lausannois accusés d'avoir abandonné de nuit un jeune Erythréen près des bois de Sauvabelin et de l'avoir aspergé de spray au poivre seront jugés une troisième fois. Le Tribunal cantonal a renvoyé le dossier devant le tribunal d'Yverdon-les-Bains.

Acquittés par les juges lausannois puis nyonnais, les deux policiers devront une nouvelle fois comparaître pour abus d'autorité et lésions corporelles. Le Tribunal cantonal a tenu compte des critiques du Tribunal fédéral (TF) qui, dans un arrêt récent, avait accepté le recours du jeune homme.

L'affaire remonte à la nuit du Nouvel An 2006. Interpellé deux fois en ville, l'adolescent, alors âgé de 16 ans, avait insulté les policiers. Il les accuse de l'avoir, par représailles, embarqué dans leur fourgon, abandonné de nuit près des bois de Sauvabelin, ainsi que de lui avoir administré un coup de spray au poivre.

ATS