Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les trois astronautes de la mission Shenzhou IX, parmi lesquels figurait pour la première fois une femme, ont atterri vendredi en Mongolie intérieure, dans le nord-ouest de la Chine, à l'issue d'une mission réussie de 13 jours, selon les images de la télévision d'Rtat CCTV.

La mission habitée Shenzhou IX a pu réaliser le premier amarrage manuel en orbite jamais effectué par la Chine et marque une étape importante du programme de vols habités visant à doter ce pays d'une station orbitale habitée vers 2020.

Dimanche dernier, la Chine a réussi son premier amarrage en mode manuel entre Shenzhou IX ("Vaisseau divin") et le module Tiangong-1 ("Palais céleste"), en orbite autour de la Terre, principale tâche de l'équipage de cette quatrième mission spatiale habitée chinoise.

La manoeuvre est très délicate, les deux vaisseaux tournant autour de la Terre à environ 28'000 km/h et risquant de se détruire mutuellement en cas de collision.

Parmi les trois "taïkonautes" à bord de la mission spatiale la plus ambitieuse et technique de l'histoire de la Chine, se trouvait la première femme jamais envoyée par ce pays dans l'espace, Liu Yang, assurée de devenir une héroïne pour plus d'un milliard de ses concitoyens. La maîtrise des rendez-vous spatiaux en orbite autour de la Terre est une étape cruciale dans la conquête de l'espace, franchie par les Russes et les Américains dans les années 1960.

ATS