Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus de 40'000 jeunes venus du monde entier se sont jeté mercredi matin quelque 120 tonnes de tomates à la figure dans une ambiance survoltée à l'occasion de la traditionnelle "Tomatina". La fête se tient chaque année dans la petite ville espagnole de Bunol (est).

Dès les premières heures de la matinée, des dizaines de milliers de personnes, certaines équipées de masques de plongée pour se protéger les yeux de cette sauce tomate géante, se sont pressés dans le centre de la commune de 10'000 habitants, située à une quarantaine de kilomètres de Valence.

Cinq camions de tomates

L'affluence était telle que les cinq camions chargés de tomates ont eu de grandes difficultés à effectuer leur parcours à travers la foule enthousiaste et abreuvée de sangria, qui s'est immédiatement emparée des projectiles pour se les lancer sans ménagement.

Après presque une heure de bataille dans cet immense gaspacho humain, de nombreux participants ont sauté dans la rivière de la ville pour se rincer.

La "Tomatina", qui attire un nombre grandissant d'étrangers, remonte à 1944, lorsqu'un groupe de jeunes du village avait provoqué une rixe pendant les fêtes, utilisant les tomates d'un étalage de primeurs. D'année en année, la tradition s'est installée malgré les réticences des autorités, qui l'ont même interdite dans les années 1950.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS