Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Espagne: des dizaines de milliers de manifestants pour défendre les retraites

A Barcelone et Madrid (photo) notamment, les manifestants ont bravé pluie et neige et rempli les rues du centre à partir de la fin de la matinée.

Keystone/AP/FRANCISCO SECO

(sda-ats)

Des dizaines de milliers de personnes ont marché une nouvelle fois samedi en Espagne pour exiger une revalorisation de leurs retraites, selon les syndicats. Ils défendent le système actuel menacé à terme de privatisation par la droite au pouvoir.

Mariano "Rajoy, voleur, tu voles ma pension!" ou "La droite manipule et vole avec des pensions de m...": à Barcelone et Madrid notamment, où ils ont bravé pluie et neige, des retraités déterminés ont rempli les rues du centre à partir de la fin de la matinée.

"Il y a une perte de pouvoir d'achat des classes les plus modestes", a expliqué Emilio Zamora, retraité depuis deux ans armé d'une affiche où l'on pouvait lire: "sans pain pas de paix". "Ça va de mal en pire", a dit de son côté Mari Carmen Calvo, une coiffeuse de 70 ans venue manifester avec son mari.

Il s'agit de la quatrième grande manifestation depuis le mois de septembre, pour exiger que les retraites soient revalorisées au-delà des 0,25% accordés en 2016 et 2017, en dessous du taux d'inflation (1,2% fin 2017). Un enjeu de taille pour le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy qui s'appuie traditionnellement sur un électorat senior.

Public contre privé

Ces faibles revalorisations, estime le syndicat Commissions ouvrières (CCOO) dans un communiqué, ont pour "but de favoriser les retraites privées au détriment des publiques avec à terme un horizon de libéralisation". Le gouvernement de son côté explique qu'il est tenu par des objectifs de stabilité budgétaire imposés par l'UE et doit faire face à une hausse systémique des dépenses liée au vieillissement de la population.

Mariano Rajoy s'est engagé à faire des efforts pour les plus petites retraites. Il a toutefois subordonné mercredi une hausse au vote du budget 2018 par l'opposition, tentant ainsi de retourner une situation difficile.

C'est à l'occasion du débat sur le budget "que nous pourrons parler d'améliorations possibles pour le bien-être des Espagnols, y compris en matière de retraites", a déclaré M. Rajoy. Il considère que le système devait rester fondé sur la "création d'emplois", permettant, via les cotisations, de continuer à financer les retraites.

L'opposition pour sa part accuse le gouvernement d'avoir vidé un fonds de réserve destiné au paiement de celles-ci et de pénaliser les plus pauvres. L'évolution démographique a entraîné une hausse du poids des retraites dans le budget de l'Etat, passant de 21,6% des dépenses à 29% en dix ans.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.