Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Brandissant des pancartes réclamant "une école publique de tous, pour tous", des milliers d'étudiants et de lycéens ont manifesté mercredi à Madrid, comme dans une dizaine de villes d'Espagne. Ils protestaient contre les coupes budgétaires frappant l'éducation.

"L'argent du banquier pour le lycée ouvrier", criaient jeunes et adolescents, pour beaucoup vêtus du t-shirt vert, devenu l'emblème de ces manifestations. Ils répondaient à l'appel à défiler lancé par le Syndicat des étudiants.

Environ 3000 jeunes ont aussi manifesté à Barcelone (nord-est), selon la police, et plusieurs milliers à Valence (est). Ces cortèges ponctuent une grève d'étudiants et lycéens de trois jours qui s'achèvera jeudi avec une manifestation où viendront les rejoindre enseignants et parents.

Réduction d'effectifs

Dans le vacarme du défilé madrilène, les lycéens se plaignaient de la réduction du nombre d'enseignants. "Ils ont licencié sept professeurs cette année dans mon lycée et 16 l'année dernière", affirmait en tête de cortège une élève de 16 ans.

La réduction des effectifs conduit à l'augmentation du nombre d'élèves par classe, ce qui complique à son tour la mise en route de certaines activités comme les expériences en laboratoire, regrette un père qui accompagnait sa fille de 14 ans.

En plus des amphithéâtres bondés, les étudiants se plaignent, eux, de la hausse du coût des inscriptions à l'université. "Les frais ont énormément augmenté: l'année dernière, l'inscription coûtait 700 euros et cette année 1300" (1573 francs), affirme une étudiante en journalisme de 21 ans.

Economies en milliards

Engagé dans une cure de rigueur sans précédent, le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy veut économiser 150 milliards d'euros entre 2012 et 2014.

Prix de cet effort, les dépenses dans l'éducation ont été réduites de plus d'un milliard d'euros en 2012 par rapport à l'année précédente et on comptait déjà près de 3000 professeurs en moins pendant l'année scolaire 2011-2012, sur un total de 494'000, selon le ministère de l'Education.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS