Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Espagne: des milliers de personnes pour la démission du Congrès

Des milliers de manifestants se sont rassemblés mardi soir à Madrid aux cris de "démission". Ils ont exprimé leurs désillusions près du Congrès des députés espagnol réuni pour débattre du budget 2013. Les forces politiques traditionnelles ont été fortement décriées.

Répondant aux appels lancés sur les réseaux sociaux par la mouvance des "Indignés", sous le mot d'ordre "Cernons le Congrès", les manifestants ont fait face à d'épais cordons de policiers anti-émeute déployés dans tout le quartier.

Sur les barrières installées sur la place de Neptuno, une immense banderole a été placardée portant les mots "Démission, PPSOE", un sigle regroupant ceux des deux grands partis politiques espagnols, le Parti populaire (PP, droite) au pouvoir et le Parti socialiste (PSOE).

Des centaines d'entre eux ont ensuite tenté de contourner les barrages policiers en descendant une grande artère qui mène au musée du Prado. Mais ils ont très vite été bloqués par un cordon de police et ont fini par faire demi-tour.

Encore des économies

Les députés étaient réunis mardi pour débattre du budget 2013 de l'Espagne. Il prévoit des économies pour un montant de 39 milliards d'euros (47 milliards de francs), dans le cadre de la politique de rigueur menée par le gouvernement de Mariano Rajoy avec un total de 150 milliards d'euros (180 milliards de francs) à économiser entre 2012 et 2014.

Cette politique, qui inclut des baisses de salaires et des indemnités chômage, ainsi que des hausses d'impôts, notamment de la TVA, impose de lourds sacrifices à de nombreux Espagnols, alors que le chômage, qui touche près de 25% de la population active, ne cesse d'augmenter.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.