Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'épouse de l'ancien chef du gouvernement conservateur espagnol José Maria Aznar, Ana Botella, est devenue mardi la première femme maire de Madrid. Sa feuille de route, en pleine crise: la réduction de l'énorme dette de la capitale de plus de six milliards d'euros.

Ana Botella, 58 ans, remplace Alberto Ruiz-Gallardon, qui a obtenu le portefeuille de ministre de la Justice par le chef du nouveau gouvernement conservateur espagnol Mariano Rajoy.

Dans la droite ligne de la politique voulue par Mariano Rajoy, la nouvelle édile s'est engagée à réduire les déficits et la dette de Madrid, alimentés par une intense politique d'infrastructures qui a changé le visage de la capitale.

Déclarations célèbres

Arrivée à la mairie de Madrid en 2003, elle s'est illustrée par plusieurs déclarations devenues célèbres en Espagne.

"Les mariages entre homosexuels ne seront jamais égaux avec ceux entre hétérosexuels, de la même façon que deux pommes donnent naissance à une autre pomme et qu'une pomme plus une poire ne donnent jamais naissance à une autre pomme", avait-elle indiqué en 2004.

ATS