Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'incendie qui sévit depuis dimanche dans le nord-est de l'Espagne est "contrôlé", ont annoncé vendredi les pompiers. Ils ont précisé que la région restait placée sous alerte. Le gigantesque feu a fait quatre morts et ravagé 14'000 hectares de végétation.

L'incendie s'était déclaré en France, près de la frontière espagnole, probablement provoqué par des mégots jetés à terre, selon les autorités catalanes. Attisé par un vent violent, la chaleur et un air très sec, il s'est ensuite propagé très rapidement vers le sud, sur une vingtaine de kilomètres, ravageant la ville de La Junquera et 17 villages de la région catalane de l'Alt Emporda.

Les pompiers présents sur le terrain n'ont pas détecté de nouvelles flammes ni de dégagement de fumée durant la nuit. L'incendie "a été déclaré contrôlé" vendredi matin.

Région sous surveillance

Sept véhicules de pompiers, appuyés par un hélicoptère, restaient vendredi néanmoins sur les lieux, afin "d'inspecter le terrain".

La région est placée sous surveillance jusqu'à ce que le feu soit considéré comme définitivement éteint, ont précisé les pompiers. Trois massifs forestiers restent fermés par précaution.

L'incendie a fait quatre morts - un Espagnol et trois Français - et six blessés, toujours hospitalisés vendredi.

Les incendies de forêt et de broussailles sont particulièrement nombreux cette année en Espagne, où l'hiver a été le plus sec depuis environ 70 ans. Le plus dévastateur à ce jour a détruit début juillet 50'000 hectares dans la région de Valence (est).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS