Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Madrid - Les fonctionnaires espagnols ont fait grève et manifesté contre la baisse de leurs salaires prévue par le plan d'austérité du gouvernement. Les principaux syndicats font état de 75% de grévistes parmi les 2,3 millions de fonctionnaires et employés des entreprises publiques.
Les autorités parlent elles de 11% de grévistes, soulignant que leur estimation n'inclut ni les administrations régionales ni les secteurs santé et éducation, qui fournissent le gros des bataillons de fonctionnaires.
A Madrid, aucune perturbation majeure n'a été signalée dans de nombreux hôpitaux, services publics ou établissements d'enseignement. Des milliers de fonctionnaires ont protesté dans la matinée aux cris de "Zapatero démission!", "Zapatero rend l'argent!", dans un concert de sifflets.
Le plan d'austérité du gouvernement de José Luis Zapatero, qui entraîne des réductions de salaires de 5% en moyenne dans la fonction publique cette année et un gel des augmentations en 2011, vise à réduire en 2010 le déficit budgétaire et à sortir le pays de la récession.
Cette journée pourrait n'être qu'une répétition avant une probable grève générale. Les syndicats menacent de faire descendre tout le monde dans la rue si le gouvernement adopte une réforme du marché du travail trop dure pour les travailleurs. L'exécutif a annoncé qu'il présenterait un projet le 16 juin, faute d'improbable accord préalable entre partenaires sociaux.
La réforme du marché du travail est jugée indispensable par le FMI et les analystes, alors que l'Espagne peine à sortir de la récession provoquée par l'éclatement de sa bulle immobilière en 2008 et de la crise financière.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS