Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dimanche à Madrid pour protester contre les coupes dans le budget de la santé publique décidées par le gouvernement régional conservateur. Les autorités prévoient de privatiser plusieurs hôpitaux et dispensaires de la région.

"Nous ne comprenons pas qu'ils veulent privatiser un centre qui est rentable, qui a obtenu des prix de la meilleure gestion. Nous ne voulons pas que cette rentabilité serve à d'autres", a martelé une manifestante, médecin à l'Hôpital del Henares, l'un des six établissements que le gouvernement régional veut privatiser.

Comme elle, des médecins, des infirmiers et des usagers de la santé publique ont formé quatre défilés à partir de plusieurs hôpitaux de la capitale espagnole avant de se rejoindre sur la place de Cibeles, dans le centre. Ils se sont ensuite dirigés ensemble jusqu'à la célèbre Puerta del Sol, où les manifestants ont lu un communiqué et observé une minute de silence.

Santé "volée"

"Ceci n'est pas la seule cause des syndicats ou des organisations, c'est une mobilisation de tous", a estimé une infirmière de l'hôpital de la Croix-Rouge, après avoir recueilli des signatures en faveur de la défense de la santé publique.

A proximité, les protestataires scandaient "Santé publique" ou "rien, rien, rien pour le privé", tout en brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "La santé on ne la vend pas, on la défend", ou "Ils te volent ta santé".

Les manifestants portaient notamment leurs blouses blanches de travail ou des chemises de même couleur sur lesquelles était inscrit "la santé publique de tous, pour tous".

Ils dénoncent l'intention du gouvernement régional de Madrid de privatiser six hôpitaux et 27 dispensaires de la région dans le but d'économiser plus 500 millions d'euros (environ 604 millions de francs). Des économies qui s'ajoutent à celles déjà annoncées par le gouvernement espagnol, lui aussi conservateur.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS