Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au son de pétards et de sifflets, des dizaines de milliers de personnes ont défilé mercredi à Madrid contre la réduction des aides publiques au secteur minier. Cette décision signe selon eux "la mort de la mine" alors que le gouvernement espagnol a annoncé de nouvelles mesures de rigueur.

Des jeunes protestataires, des foulards noués autour du visage, ont lancé divers projectiles, pétards, bouteilles en verre et pierres aux policiers. Portant des casques et protégés par leurs boucliers, ces derniers ont riposté en tirant des balles en caoutchouc.

Au total 23 personnes, dont 12 mineurs et six policiers, ont reçu des soins, mais "rien de grave", selon un porte-parole du Samur. Cinq personnes ont été interpellées, avant que les manifestants ne se dispersent dans l'après-midi.

"La mort de la mine"

Les centaines de mineurs en grève depuis deux mois sont arrivés mardi dans la capitale espagnole après une "marche noire" de 400 kilomètres depuis le nord du pays. Les coupes annoncées dans le secteur menacent selon eux la survie économique de régions entières.

"C'est la mort de la mine, des bassins miniers et de tous les villages" qui vivent du métier, a martelé Rafael Blanco, pré-retraité de 43 ans habitant Faedo, dans la région des Asturies (nord-ouest).

Pas de négociation possible

Malgré cette contestation, le gouvernement de droite de Mariano Rajoy a affirmé qu'il n'entendait pas revenir sur sa décision. Il compte réduire les subventions aux mines de charbon de 301 millions d'euros (environ 361 millions de francs) en 2011 jusqu'à 111 millions cette année (une réduction d'environ 60%).

Mariano Rajoy a en outre annoncé un relèvement de trois points de la TVA, à 21%. Le vaste plan de hausse des prélèvements obligatoires et de réduction des dépenses publiques est censé réduire le déficit de 65 milliards d'euros en deux ans et demi.

En récession et confrontée à un chômage record, l'Espagne voit ses recettes fiscales baisser, ce qui compromet la réalisation des objectifs de réduction du déficit convenus avec l'Union européenne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS