Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - Rafael Nadal a affirmé que les Français étaient "un peu obsédés" par le thème du dopage.
"Mais je pense que nous avons aussi accordé plus d'intérêt que nécessaire à ce qui a été dit", a modéré le no 2 mondial, lors d'une interview à la chaîne Antena 3.
Le Majorquin est notamment revenu sur les sketches diffusés la semaine dernière par les Guignols de l'info de Canal+, accusant très clairement le tennisman espagnol ainsi que d'autres sportifs ibériques de se doper. "Le premier sketch est passable. Ensuite, en faire un autre, c'est aller trop loin. Il s'agit seulement de guignols, et ils ne sont que cela, mais ils peuvent influencer de manière erronée la perception de nombreuses personnes sur le sport espagnol", a commenté Nadal.
Le sextuple vainqueur de Roland-Garros a également pris soin de rappeler que, selon lui, les nombreux succès obtenus ces dernières années par le sport espagnol étaient dus à la mentalité de gagnants de ces sportifs. "L'explication n'est autre que celle d'une série de générations qui ont triomphé conjointement. Bien sûr, il y a toujours un peu de chance là-dedans. Mais les efforts consentis et l'envie de se dépasser sont vitaux", a-t-il jugé.
Enfin, Nadal a aussi tenu à répondre à l'ancien joueur Yannick Noah, qui, en novembre dernier dans une tribune du journal "Le Monde", avait accusé les sportifs espagnols d'être en possession d'une "potion magique".
"C'est intolérable, surtout venant de sa part. Que quelqu'un qui ne connaît rien au sport dise ça, bon. Mais lui sait à quel point le système des contrôles dans le sport est professionnel. J'ai déjà subi trois ou quatre contrôles antidopage depuis le début de l'année, c'est impossible de tricher avec ce système", a conclu le Majorquin.

ATS