Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus de 300 pompiers, appuyés par sept hélicoptères et un avion, luttaient samedi contre 45 incendies de forêt qui se sont déclarés dans la région des Asturies (nord de l'Espagne), ont annoncé les pompiers. Ces sinistres ont été causés par la sécheresse exceptionnelle qui frappe le pays.

"45 foyers sont actifs dans la région", a annoncé un porte-parole des pompiers des Asturies, sans pouvoir préciser le nombre d'hectares dévorés par les flammes, "les hélicoptères ayant pour unique tâche de circonscrire les incendies" dans la zone touchée.

"320 personnes sont chargées de venir à bout des flammes" avec l'appui de sept hélicoptères et d'un avion, précise un communiqué. Le gouvernement régional a fourni quatre hélicoptères et un petit avion, et le ministère espagnol de l'Environnement trois hélicoptères, ajoute le communiqué.

L'hiver le plus sec depuis 1940

Selon les météorologues, l'Espagne a vécu son hiver le plus sec depuis les années 1940. La végétation souffre de la sécheresse et les incendies de forêt fréquents au printemps, ont débuté avec plusieurs mois d'avance par rapport à d'habitude. Mardi, un pompier est mort en Galice (nord-est) alors qu'il luttait contre un incendie de forêt.

Selon le ministère espagnol de l'Agriculture, entre le 1er janvier et le 29 février, le pays a enregistré 3092 incendies de forêt, soit une hausse de 55,3% par rapport à la moyenne enregistrée au cours de cette période pendant les dix dernières années.

La superficie touchée était jusqu'à cette date de 13'542 hectares, soit une hausse de 24,1% par rapport à la moyenne. Depuis, de nombreux foyers se sont déclarés dans diverses régions du pays.

Environ 1500 hectares ont été détruits en Catalogne et 1900 en Aragon (nord-est) à la mi-mars à la suite d'incendies qui ont menacé les habitations et entraîné l'évacuation de centaines de personnes.

ATS