Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président du gouvernement espagnol sortant, le conservateur Mariano Rajoy, a réaffirmé lundi soir qu'il allait tenter de former un nouveau cabinet. Et cela, fort du mandat démocratique des législatives de dimanche où son Parti populaire (PP) est arrivé en tête.

M. Rajoy a estimé que plusieurs autres formations politiques partageaient avec le PP certaines idées et qu'il importait que le prochain gouvernement soit stable.

Le PP a obtenu dimanche près de 29% des voix, ce qui se traduit par 123 députés sur 350 à la chambre basse du parlement. Il est loin de la majorité absolue et devra composer avec une ou plusieurs formations pour se maintenir au pouvoir.

"Le Parti populaire estime qu'il a la responsabilité et un mandat pour entamer le dialogue et explorer la faisabilité d'un gouvernement stable qui puisse procurer une garantie nécessaire, à l'intérieur comme à l'extérieur de l'Espagne", a dit Mariano Rajoy lors d'une conférence de presse, à l'issue d'une réunion de la direction du PP.

Les deux grandes formations de gauche, les socialistes du Psoe et Podemos (gauche anti-austérité), ont exclu un peu plus tôt de soutenir un gouvernement dirigé par le PP, ce qui complique la tâche de Mariano Rajoy pour bâtir une coalition et rester ainsi au pouvoir.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS