Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les amphores ont été mises au jour lors d'excavations pour une ligne électrique.

KEYSTONE/EPA EFE/JOSE MANUEL VIDAL

(sda-ats)

Des ouvriers ont découvert dans le sud de l'Espagne 19 amphores remplies de pièces de bronze romaines du IIIe ou du IVe siècle. La trouvaille a été faite lors de travaux sur des canalisations.

"C'est un ensemble unique et il y a très peu de cas similaires", a déclaré devant la presse la directrice du Musée archéologique de Séville, Ana Navarro, où ces vestiges ont été entreposés.

"Nous n'en connaissons pas d'autre qui date du Bas-Empire romain", a-t-elle ajouté, précisant que ces amphores découvertes dans un village de la province de Séville contenaient 600 kilos de pièces en bronze.

Sans vouloir se risquer à une estimation précise, elle a considéré que leur valeur atteindrait "certainement plusieurs millions d'euros". Les monnaies sont frappées d'inscriptions évoquant les empereurs Maximin et Constantin et semblent n'avoir jamais été utilisées.

"Il est probable que certaines ont un bain d'argent, et pas seulement de bronze", a-t-elle encore déclaré. Elles étaient sans doute destinées à rémunérer des fonctionnaires ou des soldats.

Les amphores, dont neuf sont intactes, ont été découvertes par des ouvriers travaillant sur des canalisations de Tomares, une petite ville de 25'000 habitants. Les travaux ont été suspendus pour permettre davantage de fouilles.

Les premières légions romaines ont atteint la péninsule ibérique en 218. Les Romains ont ensuite dominé le pays jusqu'au début du Ve siècle, lorsqu'ils ont été chassés par les Wisigoths.

ATS