Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une touriste suisse a passé la nuit dans une cellule de Grenade (sud de l'Espagne), car elle voulait graver un coeur sur une paroi du palais de l'Alhambra. La jeune fille de 18 ans a été libérée, mais la justice lui reproche d'avoir endommagé le patrimoine espagnol.

Un surveillant du palais de l'Alhambra a aperçu la jeune fille en train de graver, avec son ongle, un coeur sur une paroi de gypse. Alertée, la police l'a arrêtée.

En 2011, pareille mésaventure était survenue à un soldat jordanien, qui voulait graver son nom. Ce dernier avait été condamné à une peine pécuniaire et avait dû également s'acquitter du montant pour effacer son forfait.

ATS