Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Nico Rosberg (Mercedes) a dominé les essais libres du GP de Belgique à Spa-Francorchamps. L'Allemand a devancé lors des deux séances son coéquipier Lewis Hamilton (GB).

Rosberg, dont la femme attend un heureux événement ces jours, n'a pas été handicapé par la tension inhérente au fait de devenir père sous peu. Le vice-champion du monde, et actuel 2e du championnat, a été le plus rapide avec les pneus medium comme avec les gommes tendres. Il a toutefois connu une grosse alerte vers la fin de la séance de l'après-midi, quand son pneu arrière droit a explosé, ce qui l'a fait sortir de la piste de manière spectaculaire, mais heureusement sans mal.

Hamilton, dont l'avance au championnat du monde est de 21 points sur Rosberg, n'a jamais pu approcher les chronos de son rival, concédant régulièrement deux à trois dixièmes. Mais l'Anglais n'a pas encore dit son dernier mot: il saura sans doute se surpasser lors des qualifications de samedi. Hamilton a obtenu neuf fois la pole position cette saison, en dix courses.

Derrière l'infernal duo Mercedes, la menace vient en premier lieu des Red Bull-Renault. Daniel Ricciardo, vainqueur en Belgique l'an passé, a signé le 3e temps des deux sessions du jour. Les Ferrari ont quant à elles été dans le coup avec les pneus medium, mais se sont montrées moins l'aise avec les tendres. Kimi Raikkonen, qui adore Spa où il a gagné quatre fois, a été plus rapide que Sebastian Vettel.

Les Sauber-Ferrari ont laissé entrevoir quelques promesses. Marcus Ericsson et Felipe Nasr, qui fêtait son 23e anniversaire vendredi, ont signé respectivement le 8e et le 9e chrono de la deuxième séance. La matinée avait été plus difficile, avec le 13e rang pour le Brésilien et le 15e pour le Suédois.

ATS