Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tout reste ouvert à la Fête fédérale de lutte à Estavayer-le-Lac. Aucun athlète n'est resté invaincu au terme de la première journée, qui voit six hommes sortir en tête à égalité après quatre passes.

Cette édition en terres fribourgeoises n'a donc rien à voir avec ses devancières de 2010 et 2013. En ces années-là, Kilian Wenger et Matthias Sempach avaient été couronnés à l'issue d'un parcours parfait: huit victoires en autant de passes.

Cette fois, le suspense est total. Sempach garde toutes ses chances malgré une défaite lors de son premier combat. Il a bien réagi en remportant les trois suivants, surtout le dernier, face au jeune loup des Grisons Armon Orlik (21 ans), invaincu jusque-là. Orlik avait fait très forte impression en gagnant notamment à la vitesse de l'éclair ses 2e et 3e combats, avant de fléchir pour le 4e.

Autre favori, le Seelandais Christian Stucki a, tout comme Sempach, perdu d'entrée avant d'enchaîner trois succès. Il a remporté la 4e passe face à Henryc Thoenen. Samuel Giger compte lui aussi trois victoires. Le Thurgovien a battu en fin d'après-midi Roger Erb, tandis que le Bernois Remo Käser se débarrassait de Tobias Krähenbühl.

A mi-parcours, on trouve donc six hommes ex aequo en tête avec trois victoires: les Bernois Christian Stucki, Remo Käser et Matthias Glarner, les représentants du nord-est Beat Clopath et Michael Bless ainsi que celui du nord-ouest Mario Thürig (38,75 points chacun). Sempach, Orlik et sept autres lutteurs suivent à un quart de point. Tout repartira à zéro dimanche, ou presque.

Même s'il s'est incliné contre Sempach, Orlik reste l'homme de cette première journée. Son style très offensif, frôlant parfois l'insolence, sa polyvalence et l'originalité de son style ont enchanté le public et suscité l'admiration de ses rivaux: "Armon apporte vraiment un plus à cette Fête", a estimé ainsi Matthias Sempach. Et Kilian Wenger de renchérir: "Face à lui, il faut sans cesse être sur ses gardes. Sa façon de combattre est incroyable. Chapeau!"

Wenger justement avait démarré de façon très décevante avec une nette défaite contre Orlik et un nul face à Andreas Höfliger. Mais le roi de la lutte 2010 s'est repris avec deux succès pour finir la journée. Il aura cependant besoin de défaillances des meilleurs pour espérer émerger dimanche.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS