Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ester Ledecka a réussi son fabuleux pari aux JO de Pyeongchang. Une semaine après avoir été sacrée en ski alpin (super-G), la Tchèque a conquis un deuxième titre en snowboard lors du géant parallèle.

Un tel doublé dépasse l'entendement. Et ce n'est pas pour rien que personne, jusqu'ici, n'était parvenu à s'imposer dans deux disciplines différentes aux JO d'hiver. Ester Ledecka, elle, l'a fait. De quoi entrer dans l'histoire olympique et laisser une empreinte durable sur son sport, sur ses sports.

Si Ester Ledecka avait créé la sensation en raflant le super-G, au nez et à la barbe des reines du ski alpin, sa victoire en snowboard était beaucoup plus attendue. Championne du monde l'an dernier en géant parallèle, impériale cet hiver en Coupe du monde, la Tchèque était la grande favorite du jour. Et d'autant plus après les qualifications de samedi matin, survolées avec plus d'une seconde d'avance sur sa plus proche poursuivante.

Puis, dès les 8es de finale, la rideuse-skieuse de 22 ans n'a jamais été inquiétée. Faisant parler son sens inné de la glisse, elle a filé à toute vitesse vers la finale, où elle a facilement dominé l'Allemande Selina Jörg, devancée de 46 centièmes sur la ligne.

Sur le chemin de son titre, Ester Ledecka a aussi sorti la tenante du titre, Patrizia Kummer. Une Valaisanne qui n'a eu aucune chance en 8e de finale face à la Tchèque, battue de 71 centièmes.

Cette sortie prématurée ne constitue pas une surprise pour la rideuse de la Vallées de Conches, qui n'y arrive plus cette saison, où elle n'a pas intégré le moindre top 10 en Coupe du monde. Patrizia Kummer peut même s'estimer heureuse d'avoir pu défier Ester Ledecka: la Valaisanne a franchi de justesse les qualifications samedi matin, passant pour un centième seulement dans le top 16.

Ladina Jenny ayant été éliminée en 8e de finale, seule Julie Zogg a franchi un tour en dominant la Polonaise Aleksandra Krol. Mais la St-Galloise n'est pas allée plus loin, sortie en quart par la Russe sous bannière olympique Alena Zavarzina.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS