Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Moorea, l'île soeur de Tahiti, est en temps normal un paradis pour les touristes (archives).

KEYSTONE/AP/RANDY BERGMANN

(sda-ats)

Un conseil des ministres extraordinaire a pris dimanche un arrêté constatant l'état de calamité naturelle suite aux pluies exceptionnelles survenues dans les îles de Tahiti et Moorea. Les écoles ont été fermées lundi face au danger et aux difficultés de circulation.

Les précipitations exceptionnelles qui se sont abattues dans la nuit de samedi à dimanche, surtout sur le nord et l'ouest de Tahiti, ont représenté des niveaux record de précipitations : 70 millimètres d'eau par heure et par mètre carré, soit plus de 300 millimètres d'eau en quelques heures sur des terrains déjà gorgés d'eau par plus d'une semaine de fortes pluies.

Des centaines de maisons ont été inondées, plusieurs ponts détruits ou endommagés et de nombreuses routes rendues impraticables par les violentes pluies qui sont tombées sur les îles les plus habitées de Polynésie française, a informé le haut-commissariat de la Polynésie française.

Selon Météo-France, les intempéries devraient se poursuivre pendant les deux prochaines nuits. Les sols étant gorgés d'eau, de nouveaux éboulements et de nouvelles crues sont à craindre. L'institut météorologique n'avait pas prévu ces précipitations. Il fait l'objet de fortes critiques sur les réseaux sociaux.

Un blessé grave

Un éboulement a fait un blessé grave. Ces crues soudaines ont réveillé les Tahitiens dans la nuit de samedi à dimanche mais n'ont pas fait de morts.

Secouristes et pompiers ont évacué par tyrolienne 32 personnes, dont un handicapé, dans un quartier de Mahina, au nord de Tahiti. Soixante-dix militaires portaient encore secours aux populations dimanche soir.

Six mille foyers étaient privés d'électricité dimanche matin. Selon EDT (Electricité de Tahiti), il restait encore 455 maisons à réalimenter dimanche soir. Plusieurs dizaines de familles ont été relogées en urgence.

Aéroport fermé

L'aéroport a été fermé dimanche matin pour "au moins 24 heures" selon le haut-commissaire René Bidal. Un avion Air France, qui devait se poser à Tahiti, a dû rejoindre Rarotonga, aux Îles Cook.

La collectivité a ouvert une cellule de crise. Tous les établissements scolaires du premier et du second degré seront fermés lundi à Tahiti et Moorea. L'université de la Polynésie française, située sur les hauteurs, moins touchée, sera ouverte, a annoncé le président de l'établissement.

Plusieurs maires ont pris des arrêtés d'interdiction de baignade, en raison du comportement de surfeurs qui ont pris le prétexte de la forte houle pour s'adonner à leur sport. Certaines personnes ont usage de leur pirogue ou de leur planche pour se déplacer dans les rues inondées de l'archipel.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS