Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La gauche a marqué des points dimanche au Conseil des Etats, notamment avec l'élection de Pascale Bruderer en Argovie. L'UDC n'a pas réussi son coup de force. Au centre-droit, qui domine la Chambre des cantons, plusieurs sièges sont sur le balan. Au total, seuls 27 sièges sur 46 devraient être répartis dimanche.

Les 19 fauteuils restants dépendront de seconds tours qui s'échelonneront jusqu'au 4 décembre, pour un siège (SH, AG, UR, TG, SG, SZ, SO) ou deux (ZH, LU, VS, BE, TI, voire VD). La situation est donc bien plus ouverte qu'en 2007 (12 sièges au 2e tour), en 2003 (8), 1999 (12) et 1995 (12).

Mais aucun grand chamboulement ne s'annonce. Selon les résultats définitifs déjà tombés, le PS, le PLR et le PDC comptent chacun sept sièges et l'UDC quatre.

Victoire à gauche

La gauche peut triompher. Pascale Bruderer offre un siège supplémentaire au PS en Argovie, qui n'avait plus de sénateur de ce parti depuis 63 ans.

Les socialistes étaient huit jusqu'ici au Conseil des Etats. Six ont été réélus au premier tour: Alain Berset (FR), Claude Hêche (JU), Didier Berberat (NE), Claude Janiak (BL), Anita Fetz (BS) et Roberto Zanetti (SO). Liliane Maury Pasquier devrait suivre. La sortante Géraldine Savary arrive en tête dans le canton de Vaud, mais devra affronter un second tour.

Un statu quo se profile pour les Verts, qui ont deux sénateurs. Le Genevois Robert Cramer rempile, alors que le Vaudois Luc Recordon a de bonnes chances de suivre le 13 novembre.

UDC à la peine

L'offensive de l'UDC (sept sortants) a fait chou blanc. Le parti réussit là où il disposait déjà d'un siège. Hannes Germann (SH), This Jenny (GL) et Alex Kuprecht (SZ) ont été réélus. Roland Eberle (TG) succède à Hermann Bürgi.

Adrian Amstutz (BE) fait un bon résultat, mais il devra affronter un deuxième tour. Les chances de Toni Brunner, arrivé deuxième, de décrocher le siège st-gallois ont augmenté après la décision d'Eugen David de se retirer de la course.

Christoph Blocher, qui se place en troisième position à Zurich, ne devrait en revanche pas décrocher la timbale. Jean-François Rime (FR) et Caspar Baader (BL) ont quant à eux raté le coche.

Bonnes chances pour le PDC

Le PDC, qui souhaite conserver sa première place (14 sièges sortants) comptabilise déjà sept sénateurs. Les sortants Anne Seydoux (JU) et Urs Schwaller (FR) ont notamment été élus.

Plusieurs sièges sont en revanche incertains, même si les chances pour le parti de les conserver restent bonnes. Les sortants valaisans Jean-René Fournier et René Imoberdorf devront notamment affronter un deuxième tour.

PLR sur le balan

Le PLR a 12 sièges à défendre. Il risque d'en perdre deux: à Soleure, Kurt Fluri n'est arrivé qu'en troisième position au premier tour et à Schaffhouse Christian Heydecker arrive derrière le père de l'initiative contre les rémunérations abusives, Thomas Minder, qui pourrait faire son entrée au Conseil des Etats.

Mais les libéraux radicaux ont gagné un siège aux Grisons avec Martin Schmid. Raphaël Comte a notamment été réélu à Neuchâtel et Karin Keller-Sutter à St-Gall.

ATS