Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les impayés et la fraude dont a été victime le fisc américain en 2006 étaient supérieurs au déficit budgétaire de l'Etat fédéral, selon une étude de l'administration fiscale. Le montant non perçu a été de 450 milliards de dollars.

Le fisc (IRS) a indiqué dans cette étude que sur les 2660 milliards de dollars qu'il aurait dû percevoir sur cet exercice fiscal, 83% avaient été effectivement versés. A ce jour, les divers redressements et procès entrepris par le fisc n'ont permis d'en recouvrer que 65 milliards, laissant un trou de 385 milliards. Or, le déficit budgétaire sur ce même exercice s'est monté à 248 milliards.

D'après le fisc, la principale origine de ce trou est la sous-déclaration par les contribuables de leurs revenus réels (à hauteur de 84%), suivie des impayés (10%) et du refus de faire sa déclaration (6%).

L'IRS estime que par rapport à la précédente étude qui portait sur l'exercice 2001, il a mieux su évaluer l'assiette fiscale. "Une partie de la progression du montant non perçu est attribuable à de meilleures statistiques et une amélioration des méthodes d'estimation", a-t-il écrit.

ATS