Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

New York - Le fabricant informatique américain Apple a vendu plus de 300'000 tablettes électroniques iPad aux Etats-Unis samedi, jour du lancement de son nouveau produit phare, a-t-il annoncé aujourd'hui. Les Européens devront patienter jusqu'à la fin avril.
"Apple avait vendu plus de 300'000 iPad aux Etats-Unis samedi soir à minuit" à l'issue de la première journée de vente du dernier produit en date d'Apple, indique le communiqué. Ces chiffres comprennent "la livraison des iPad commandés à l'avance, les livraisons aux partenaires de distribution et les ventes dans les magasins Apple", détaille-t-il.
Apple précise que les "utilisateurs d'iPad ont téléchargé plus d'un million d'applications de l'App Store et plus de 250'000 livres numériques de son magasin iBookstore au cours de cette première journée". "C'est formidable d'avoir lancé l'iPad", un produit qui va "changer la donne" dans l'informatique, a estimé Steve Jobs, le patron d'Apple, dans le communiqué.
Ces chiffres sont conformes aux prévisions de Sanford Bernstein, qui estimait récemment que le groupe pourrait écouler entre 300'000 et 400'000 iPad dès ce week-end. Mais c'est moins que les 600'000 à 700'000 unités sur la première journée prévues par la maison de courtage Piper Jaffray citée par le "Wall Street Journal".
Samedi, les acheteurs en quête d'un iPad ont fait la queue devant les magasins d'Apple aux Etats-Unis, mais l'empressement semblait moindre que lors du lancement de l'iPhone à l'été 2007, lorsque les plus mordus avaient été jusqu'à faire la queue pendant cinq jours à New York.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS