Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le candidat républicain à la présidentielle américaine Donald Trump a scandalisé la classe politique américaine samedi en contestant à John McCain, prisonnier de guerre, son statut de "héros". Il avait déjà assimilé en juin les clandestins mexicains à des "violeurs".

La dernière déclaration du milliardaire semble être la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, dans un pays où les anciens combattants sont honorés quotidiennement. Le président du parti républicain, Reince Priebus, est sorti de sa réserve. Il n'y a "pas de place dans notre parti ou notre pays pour des commentaires qui dénigrent ceux qui ont servi honorablement dans l'armée", a rappelé ce dernier.

Les Américains sont pourtant habitués aux sorties outrancières de Donald Trump. Il arrose souvent ses adversaires de "stupide" et "idiot". Mais il est allé plus loin samedi en s'en prenant à l'honneur militaire du sénateur John McCain, 78 ans, qui critiquait les déclarations de Donald Trump sur l'immigration.

"Ce n'est pas un héros de guerre. C'est un héros de guerre parce qu'il a été capturé", a lâché Donald Trump, agacé. "J'aime les gens qui n'ont pas été capturés", a dit l'homme d'affaires, célèbre pour son mépris des "losers" (perdants).

Ses rivaux se déchaînent

John McCain était pilote pendant la guerre du Vietnam. En octobre 1967, son avion fut touché par un missile et il dut s'éjecter. Blessé et capturé à Hanoï, il resta cinq ans et demi en captivité et fut torturé.

Il n'a fallu que quelques minutes pour les 14 rivaux déclarés de Donald Trump à la primaire républicaine, qui avaient jusqu'à présent redoublé de prudence pour ne pas se fâcher contre lui, pour qu'ils prennent le parti de l'ex-candidat à la présidentielle en 2008.

"Cela suffit les attaques calomnieuses", a tweeté Jeb Bush. "John McCain et tous nos anciens combattants, surtout les prisonniers de guerre, ont gagné notre respect et notre admiration". "John McCain est un héros américain, point final", ont chacun écrit Scott Walker, Chris Christie et Rick Santorum.

Les deux derniers grands sondages publiés placent Donald Trump en tête de la course à l'investiture républicaine, devant Jeb Bush avec respectivement 18% et 17% des intentions de vote.

ATS