Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des survivants de l'attaque de Pearl Harbor qui a plongé les Etats-Unis dans la Seconde Guerre mondiale en 1941 ont respecté une minute de silence mercredi pour marquer les 70 ans de cette bataille historique. Barack Obama a également rendu hommage aux victimes.

La foule qui s'est rassemblée à Pearl Harbor (Hawaii, Pacifique), s'est inclinée à 7h55 mercredi matin (18h55 en Suisse), au moment même où l'attaque japonaise a commencé il y a 70 ans. Le public a applaudi les dizaines de survivants présents.

"Il y a 70 ans notre pays a subi une attaque brutale et destructrice", a déclaré le secrétaire à la Défense américain Leon Panetta dans une lettre lue au public. "Nos ennemis pensaient qu'ils allaient nous affaiblir avec ce raid soudain. En fait, ils nous ont renforcés. Cette journée a littéralement réveillé un géant endormi", s'est-il exclamé.

Drapeaux en berne

Des cérémonies ont été organisées dans tout le pays en mémoire des 2400 Américains tués. Le président Barack Obama avait demandé que les drapeaux américains soient mis en berne sur les bâtiments publics.

Il a aussi rendu hommage mercredi aux victimes en affirmant dans un communiqué que l'issue de la Seconde Guerre mondiale montrait "qu'aucune difficulté n'est insurmontable quand les Américains sont unis".

Le 7 décembre 1941 à l'aube, le Japon avait bombardé la flotte américaine du Pacifique ancrée dans la base de Pearl Harbor, dans l'archipel d'Hawaii. En deux heures, une vingtaine de bâtiments avaient été coulés ou endommagés et 164 avions détruits.

ATS