Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Barack Obama a inauguré dimanche à Washington le Mémorial de Martin Luther King à Washington devant des dizaines de milliers de personnes. Le défenseur des droits civiques des années 1960 a "donné une voix à nos rêves les plus chers", a lancé le président américain.

Son message résonne dans les luttes "d'aujourd'hui", a ajouté M. Obama. Grâce au Dr King, les "barricades ont commencé à tomber, l'intolérance a commencé à s'estomper", a encore dit le président américain.

M. Obama a déclaré que si le prix Nobel de la paix était "vivant aujourd'hui, il nous rappellerait que le chômeur peut à juste titre s'en prendre aux excès de Wall Street, sans diaboliser tous ceux qui travaillent là". Il faisait écho au au mouvement des "indignés" qui manifestent contre la cupidité du monde de la finance.

Premier noir distingué

Le président américain a également rendu hommage aux militants célèbres et à cette "multitude de femmes et d'hommes dont les noms n'apparaissent jamais dans les livres d'histoire", et aux "actions innombrables de leur héroïsme tranquille".

Le mémorial inauguré par le président américain est le premier monument à honorer près du National Mall, artère prestigieuse de la capitale américaine, une personne de couleur. C'est aussi le seul de cette importance à y être dédié à une personnalité autre qu'un ancien président des Etats-Unis.

ATS