Navigation

Etats-Unis: le procès de Chris Brown pour une agression repoussé

Ce contenu a été publié le 22 avril 2014 - 02:29
(Keystone-ATS)

Un juge a repoussé lundi de deux jours, jusqu'à mercredi, le procès pour agression de la star du hip hop Chris Brown après la condamnation de son garde du corps dans la même affaire. Le chanteur encourt jusqu'à six mois de prison et 1000 dollars d'amende (880 francs).

Chris Brown, 24 ans, est brièvement apparu devant la cour à Washington lundi. Il est emprisonné depuis la mi-mars pour avoir violé le régime de mise à l'épreuve auquel il avait été soumis pour avoir frappé sa compagne d'alors, la chanteuse Rihanna, en 2009.

Son garde du corps, reconnu coupable dans la même affaire, devait y témoigner, mais ses avocats ont refusé de l'autoriser à le faire parce qu'ils entendent faire appel. L'accusation doit déterminer si une immunité peut lui être accordée s'il témoigne lors du procès de Chris Brown.

Jeune homme frappé

Les deux hommes avaient été arrêtés le 27 octobre et sont accusés d'avoir agressé un jeune homme devant un hôtel chic de la capitale américaine. Selon l'accusation, la victime de 20 ans avait été frappée au nez par Chris Brown et son garde du corps quand elle avait surgi au moment où la star se faisait prendre en photographie avec deux jeunes femmes.

Selon un des avocats de Chris Brown, le garde du corps de la star a reconnu avoir frappé la victime, assurant que Chris Brown lui-même ne lui avait pas porté de coup. "Si ce n'est pas essentiel (qu'il témoigne), je ne sais pas ce qui peut l'être", a-t-il déclaré à des journalistes.

Chris Brown avait été condamné en 2009 à 180 jours de travail d'intérêt général et cinq ans de mise à l'épreuve pour avoir frappé sa compagne d'alors, la chanteuse Rihanna.

Les autorités californiennes ont rappelé le chanteur à l'ordre plusieurs fois en 2013, notamment pour diverses violations de sa mise à l'épreuve, qui lui ont valu 1000 heures supplémentaires de travaux d'intérêt général. Après avoir été renvoyé d'un centre de désintoxication, le rappeur de 24 ans avait été emprisonné le 14 mars.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.