Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le procès du jeune Nigérian auteur de l'attentat raté de Noël 2009 dans un avion se dirigeant vers les Etats-Unis s'est ouvert à Detroit avec la sélection des jurés. L'audience a été interrompue immédiatement par la juge qui a exigé que l'accusé, apparu dans un t-shirt trop large, passe une chemise et une cravate.

Umar Farouk Abdulmutallab, 24 ans, risque la prison à vie pour avoir tenté de tuer les 279 passagers d'un avion reliant Amsterdam à Detroit. Les explosifs cachés dans ses sous-vêtements n'avaient pas détonné mais seulement produit quelques flammes, alertant les passagers et leur donnant le temps de maîtriser le plastiqueur. Le chef d'Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, avait revendiqué la responsabilité de l'attentat raté.

Comme il a refusé l'assistance d'un avocat, l'accusé se chargera seul de la sélection des jurés. La juge, qui n'a cessé de le presser d'en prendre un, a finalement obtenu qu'il soit assisté d'un conseiller technique.

Attitude similaire

Le nigérian a cependant insisté pour interroger lui-même les témoins au cours du procès qui doit durer des semaines. Son attitude est similaire à celle du Franco-Marocain Zacarias Moussaoui, seul participant aux attentats du 11-Septembre à avoir été jugé jusqu'à présent par un tribunal américain, qui avait voulu faire de son procès une tribune de propagande pour Al-Qaïda.

La sélection des jurés a commencé il y a deux semaines par une procédure de pré-sélection par écrit. Elle devrait être bouclée d'ici la fin de la semaine et le procès véritablement commencer le 11 octobre.

Procés observé

Le procès de ce que la presse américaine a appelé "le complot de Noël" sera d'autant plus attentivement observé qu'il fait suite à la mort d'un imam américano-yéménite lié à Al-Qaïda, Anwar al-Aulaqi, tué le 30 septembre par un raid américain au Yémen. Selon les services de renseignement américains, l'imam avait soutenu le jeune Nigérian dans cette opération ratée.

ATS