Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une centaine d'"indignés de Wall Street" ont manifesté mardi à New York. Ils dénonçaient des brutalités policières à leur encontre. Les forces de l'ordre ont procédé à près de 800 interpellations et ont fait usage de gaz lacrymogène à plusieurs reprises lors de rassemblements du mouvement.

"Ils m'ont plaqué. Ils m'ont piétiné. Ils ont claqué la porte du fourgon sur ma main (...). Ils m'ont inculpé pour résistance à agent", a protesté un des manifestants.

Certains militants campent depuis le 17 septembre à Manhattan. Leur mobilisation a culminé samedi au cours d'une journée mondiale émaillée de débordements à Rome.

1400 villes touchées aux Etats-Unis

Cyrus Vance, procureur de New York qui a fait état mardi de 500 arrestations, s'est refusé à dire si des enquêtes internes avaient été ouvertes après les plaintes des manifestants.

Le mouvement "Occupy Wall Street", parti du centre financier de Manhattan, a fait tache d'huile à travers les Etats-Unis, où la mobilisation touche plus de 1400 villes, selon le collectif "Occupy Together".

ATS